Doublage Professionnel

La traduction pour sous-titrage est une part importante de notre travail et pour la comprendre, il faut connaître l’histoire de ce procédé. En réalité, le sous-titrage est apparu il y a plus d’un siècle. Cette technique est étonnante car tout en étant très ancienne, elle est extrêmement moderne ; chez CristBet, nous aimons comprendre la genèse des domaines dans lesquels nous travaillons et l’histoire du sous-titrage est  fascinante.

La langue orale est quelque chose de si vivant qu’elle permet un nombre infini de codes et de formes d’expression, comme la chanson et la poésie. L’oralité peut également séduire, ce qui est très important pour les activités et les arts qui font appel à la capacité vocale en tant qu’instrument principal.

Pendant longtemps, l’écriture domine la communication mais petit à petit, la voix s’impose.

Avec l’arrivée de la radio et du téléphone, la voix franchit les frontières et acquiert une force considérable, notamment grâce aux nouvelles technologies.

La radio, en particulier, ajoute un élément de fascination et de mystère à la voix. Le cinéma résiste mais finit par céder au son. Avec l’avènement du cinéma sonore, les voix charmantes  des acteurs et des actrices qui se tiennent devant ou à l’extérieur de l’angle des caméras  deviennent partie intégrante des œuvres cinématographiques. La télévision, quant à elle, façonne le public, l’acteur et sa performance.

L’histoire du doublage

Mais comment a-t-il commencé ? Au début de l’histoire du cinéma, les films sont muets et seulement certains d’entre eux sont  sous-titrés pour aider les téléspectateurs à comprendre le film, étant donné que le son et la voix sont absents. Reginald Fessenden est l’inventeur canadien qui réalise le premier récit d’une émission de radio, enregistrée la veille de Noël 1906. Cet événement marque le début de la révolution sonore qui va transformer le monde de l’audiovisuel.

En 1925, quelques films sonores entrent en scène, révolutionnant l’industrie du divertissement. Cependant, ce n’est qu’en 1930 que la technique du doublage telle que nous la connaissons aujourd’hui est inventée par Jacob Karol. Les cinéastes peuvent désormais synchroniser parfaitement la voix et l’image, ce qui permet d’enregistrer les dialogues des acteurs séparément et dans des conditions d’isolation optimales.

Si vous regardez aujourd’hui des films originaux comme Taxi Driver, il est difficile de se concentrer sur le contenu du film. Le bruit de fond est si intense qu’il écrase pratiquement les dialogues.

C’est dans des films comme « L’applaudissement » de Rouben Mamoulian qu’on se lance dans le doublage, avec la postsynchronisation et le mixage audio tels que nous les connaissons actuellement. Mamoulian essaie de monter tous les sons sur deux pistes sonores de 35 mm interconnectées, débutant ainsi la technique de doublage, utilisée encore aujourd’hui pour créer les bandes qui seront ensuite « collées » à l’image.

Cette approche permet d’améliorer considérablement la qualité sonore des films car jusqu’alors, les techniques d’isolation audio sont limitées. Avec le doublage, le son original des films est mieux capté et l’expérience de visionnement  devient ainsi plus immersive.

De plus, le doublage joue un rôle fondamental dans la démocratisation du cinéma, rendant les histoires accessibles à tous les publics dans différentes langues du monde entier.

À partir des années 1990, les stars de cinéma commencent à prêter leur voix aux personnages des œuvres audiovisuelles, y compris les dessins animés, autrefois considérés comme une forme d’art mineure. Le  dénommé « 3 voice acting » est à présent très prisé par les stars de cinéma et de la télévision.

C’est vers 1992 que des acteurs célèbres commencent à prêter leur voix à des dessins animés, particulièrement après le succès commercial de « Aladin » de Disney où la voix du génie est interprétée par l’emblématique acteur Robin Williams et l’animation réalisée en fonction de la voix et de l’intonation de l’acteur, et non l’inverse. C’est ainsi que Disney et d’autres sociétés de production de films d’animation prennent conscience de la puissance de cette option en termes de  marketing. Pour les studios d’animation, cela signifie avoir un grand nom sur les affiches et quelqu’un pour parler aux médias, car les animateurs ne peuvent  pas représenter les personnages. Cependant,  le plus grand atout du doublage est la possibilité de présenter un film compréhensible dans plusieurs langues différentes à travers le monde.

Quelques années après les États-Unis, le Brésil décide également d’investir dans les voix célèbres pour doubler des dessins animés et autres productions. Au Portugal, l’art du doublage suit la tradition brésilienne en commençant par les dessins animés, le genre qui demeure le plus connu dans ce domaine.

Au Portugal, le premier doublage réalisé pour un film d’animation fut le film de Disney «  Blanche-Neige et les sept nains » distribué à l’origine en 1938 dans plusieurs langues occidentales et  très répandu au Portugal en langue brésilienne.

Comment fonctionne le doublage?

Lors de l’exportation du film, à l’issue du processus technique, le texte, traduit et adapté à partir du produit étranger, arrive au studio pour que les voix nationales y soient « collées.» Le directeur les choisit en tenant compte d’un certain nombre de facteurs, tels que la demande du client qui souhaite un certain type de voix ou qu’un acteur ou une actrice soit la « marionnette » d’un orateur donné, c’est-à-dire qu’il ou elle sera le/la seule/e à pouvoir le faire.

Dans les studios, le jeu d’acteurs commence, ce qui exige une technique de réflexe particulière pour suivre le script et interpréter les dialogues en synchronisation avec les lèvres de l’artiste à l’image. Cela exige non seulement une bonne technique de doublage, mais aussi un don de comédien. Après l’enregistrement, les voix sont mixées avec la bande sonore et les effets. Enfin, le produit est renvoyé au client qui le valide.

Comptez sur un excellent service de doublage

La traduction en doublage implique une notion du rythme et des pauses totalement différente de celle de la traduction pour le sous-titrage. Les traducteurs sont dotés d’un sens artistique et d’une sensibilité aux changements et aux intentions de la parole. Dans le contexte de l’animation, le texte du doublage est particulièrement important et le travail doit être réalisé avec le plus grand soin pour capter et reproduire les nuances et les intentions dans les voix des personnages.

Chez CristBet, nous disposons d’une équipe de traducteurs spécialisés, consacrée aux projets de doublage. Au fil des ans, nous avons traduit d’innombrables heures de films d’animation, toujours à la grande satisfaction de nos clients.

Si vous envisagez de faire appel au doublage pour votre projet, veuillez nous contacter en utilisant le formulaire. Nous vous assurons que votre message sera transmis avec qualité et dans n’importe quelle langue.

Peça o seu orçamento ou esclareça qualquer dúvida preenchendo o nosso formulário de contacto. Entraremos em contacto o mais brevemente possível